Equipe Nationale Info

Le site d'informations de l'équipe nationale d'Algérie

01 février 2010

EN : C’est l’heure des bilans

Après le match de classement de samedi,face au Nigeria,l’heure des bilans est arrivée pour le staff technique national ainsi que tous les observateurs, pour dire que, si l’équipe nationale a procuré des moments de bonheur incommensurables comme celui du match face à la Côte d’Ivoire, elle a en revanche affiché des lacunes indéniables sur lesquelles Rabah  Saâdane doit se pencher sérieusement dans la perspective d’une Coupe du Monde qui approche à grand pas. Que ce soit sur  le plan physique, tactique ou psychologique, beaucoup reste encore à faire pour les "Verts", et également concernant l’effectif  qui doit encore être renforcé par l’apport de certains joueurs indispensables au niveau des trois compartiments. Certes, Rabah Saâdane, dans la conférence de presse d’après match face au Nigeria n’a pas voulu s’étaler sur le bilan,  estimant qu’il n’était pas encore temps de faire une  évaluation tant individuelle que collective, mais il est clair que, pour tous les spécialistes, les appréciations sont déjà faites, notamment concernant les éléments qui ont brillé lors de cette CAN, à l’instar de Hassan Yebda, Fahem Bouazza ou encore Djamel Abdoun qui s’inscrivent désormais parmi les atouts forts de Saâdane pour le prochain Mondial. Inversement, certains éléments sont désormais en ballottage avec les éventuels joueurs qui pourraient,  soit renforcer l’équipe nationale, comme Lahcen et Benyamina, soit revenir en force,comme Djebbour qui fait actuellement des miracles avec son club en Grèce. Cette CAN aura donc été une excellente occasion dejauger la capacité de ce groupe d’enchaîner plusieurs rencontres à intervalle d’un match tous les trois jours et, qui plus est, face à des équipes de haut niveau, ce qui constitue une excellente répétition pour la Coupe du Monde où les joueurs seront soumis à un régime sensiblement identique. De ce fait, Rabah Saâdane attendait beaucoup de ce regroupement qui a duré pratiquement un mois et qui est en somme le plus long stage jamais effectué par l’ensemble du groupe depuis le  début de cette belle aventure. On a quand même vu des hauts et des bas dans cette CAN de lEN_Chaouchia part de notre équipe nationale, à commencer par ce dérapage inattendu lors du premier match face au Malawi. Une défaite que personne ne prévoyait par rapport au score de 3 à 0 qui avait fait douter même les plus avertis  sur le passage des camarades de  Bougherra aux quarts de finale. La suite fut cependant plus satisfaisante, notamment lors de ce match référence face à la Côte d’Ivoire des Drogba, Yaya Touré et consorts, mais le ressort s’est aussi vite cassé devant l’Egypte, puis au final, face  au Nigeria, en match de classement; ce qui tend à démontrer qu’il y a encore pas mal de choses à revoir au niveau de la  préparation psychologique des joueurs, même si Saâdane a beaucoup insisté sur l’avalanche de blessures qu’a connues l’équipe nationale, ces derniers temps et qui n’est, somme toute, pas coutumière. Un problème qui pourrait causer pas mal  de tracas aux "Verts" s’il venait à se répéter lors de la Coupe du Monde. D’ici là, Rabah Saâdane aura l’occasion de  faire encore quelques petits réglages, surtout lors de la prochaine date FIFA et le match amical du 3 mars, face à la Serbie.  C’est tout le mal que nous lui souhaitons car cette CAN nous a véritablement révélé qu’il y avait encore du pain sur la planche pour Saâdane et son staff.
A. Raïs 
L_echo_d_oran

Posté par administra à 13:07 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire