Equipe Nationale Info

Le site d'informations de l'équipe nationale d'Algérie

09 février 2010

Algérie – Serbie, sur un parfum de Mondial

Le stade du 5-Juillet va vi brer de nouveau aux couleurs nationales avec le match tant attendu par le public algérien, celui qui opposera les «Verts» de Rabah Saâdane à la Serbie, en guise de préparation pour le prochain Mondial (11 juin au 11 juillet) en Afrique du Sud. La Fédération algérienne de football (FAF) avait, il y a quelques mois, le choix entre l’Italie, la Serbie et l’Angleterre. Mais, lorsque le tirage au sort effectué en décembre avait mis Algériens et Anglais dans le même groupe, la FAF a fait le choix de la Serbie ayant un football, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui du voisin slovène, dont la sélection sera le premier adversaire des «Verts» lors du Mondial. Il est vrai que la Squadra Azzura, championne du monde en titre, ne se refuse pas mais l’intérêt de la sélection passe avant tout. Ce qui a fait pencher la balance en faveur des Serbes, qui pratiquent le même football que les Slovènes. D’où l’intérêt de cette rencontre pour laquelle Saâdane va reconduire la plupart des joueurs, qu’il avait sous la main lors de la dernière CAN 2010, avec probablement quelques nouvelles têtes, voire le retour de certains absents, comme l’attaquant Rafik Djebbour, qui a manqué à l’équipe. Ce sera la première sortie des Algériens depuis l’été dernier, où ils avaient affronté l’Uruguay (1 à 0) sur la même pelouse de l’enceinte olympique mais aussi la première depuis le fameux match de Khartoum et la campagne africaine en Angola. Pour rappel, la Serbie, également qualifiée pour le prochain Mondial et 19e au classement FIFA, évoluera dans le groupe «D» en compagnie de l’Allemagne, du Ghana et de l’Australie. L’Algérie a, pour sa part, reculé de cinq places au classement du mois de janvier après ses prestations lors de la dernière CAN, passant de la 26e (meilleur classement de notre équipe nationale) à la 31e place, au moment, où l’Egypte a fait un bond extraordinaire pour occuper le 10e rang mondial. Mais pour revenir au match face à la Serbie, il y a lieu de souligner que l’équipe, drivée par Radomir Antic, n’a plus perdu de match sur son terrain, dans le fameux stade de Marakana, depuis le 31 mars 2004. C’est simple, en 20 ans, les Serbes n’ont été battus qu’à trois reprises (Norvège, Russie et Argentine), c’est dire la qualité de cette équipe, qui renferme plusieurs joueurs évoluant dans de grands clubs européens. En effet, l’héritière de l’ex-Yougoslavie, pospossède,en des garçons comme Nemanja Vidic le défenseur de Manchester United, Dejan Stankovic le milieu offensif de  ’Inter Milan ou bien Nikola Zigic l’attaquant du FC Valence, des valeurs plus que sûres pour espérer bousculer les  meilleures sélections dans le monde. On peut en citer d’autres, comme Branislav Ivanovic (Chelsea), Neven Subotic  (Dortmund), Aleksandar Kolarov (Lazio Rome) et autre Danko Lazovic (PSV Eindhoven). Ce qui donne au match du 3 mars  prochain des allures de véritable test pour les coéquipiers de Karim Matmour  qui ambitionnent de réaliser un
bon parcours en Afrique du Sud.Pour preuve, la Serbie est l’héritière  directe de l’ex-Yougoslavie. C’est la décision prise  par la FIFA et l’UEFA d’attribuer toutes les statistiques de ce pays et de la Serbie-Monténégro à la Serbie, dont la  fédération a pris naissance en 2006, en tant qu’Etat indépendant. Enfin, la Serbie s’est qualifiée le 10 octobre dernier à la  coupe du Monde en battant la Roumanie sur le  score de 5 à 0 et devançant la  France au classement général. Les «Verts»  sont bien avertis.  RS L'ECHO d'ORAN

Posté par administra à 13:00 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire